PARFOIS JE T'AURAIS FAIT L'AMOUR
COMME SI J'ÉTAIS UNE FEMME

Parfois je t'aurais fait l'amour comme si j'étais une fem­me

certaines nuits émeraude

ma bouche sur ta toison

mes mains sur tes genoux

ma langue sur ton bouton

savante

aimante

j'aurais baigné tes seins

d'écume dorée comme le sable des déserts

j'aurais fleuri tes hanches

d'algues tendres et blanches

j'aurais baisés tes lèvres

secrètes

de mes lèvres féminines

j'aurais joui

femme

de mes caresses aconines

mes seins sur tes genoux

tes seins sur mes genoux

mon front sur tes chevilles

ton front sur mes chevilles

ma toison sur ta toison

certaines nuits émeraude

seulement.

© Hans Fraehring
Mise à jour 20/09/2018



Tous les sites de cet espace sont sans publicité, sans cookies, sans Twitter, sans Facebook, et assimilés. Ils ne font appel à aucun artifice pour être référencés en tête par les moteurs de recherche. Si vous les avez aimés TOUCHEZ UN BOUTON CI-DESSOUS POUR LES SIGNALER À DES AMIS OU POUR NOUS ÉCRIRE :