MEUH !

   Il paraît que 1.800.000 téléspectateurs ont téléphoné un soir de fin décembre 2001 à une chaîne de télévision pour voter pour tel ou tel candidat à un ''reality show'' d'une absconsité le rendant digne d'entrer dans la postérité (pour le cas où il n'y entrerait pas : c'était Star Academy sur TF1). Les communications téléphoniques étaient évidemment fortement surtaxées, et l'opération a fait entrer environ un demi-million d'euros dans les caisses de TF1 et autant dans celles de France Telecom. En raison de la proximité des fêtes de fin d'année (sic), l'émission a été prorogée et les votes n'auraient pas été pris en compte. Cela n'a pas empêché les téléspectateurs de bien revoter la semaine suivante.

   À un journaliste d'une chaîne concurrente qui lui demandait s'il n'y avait pas quelque mercantilisme dans tout cela, le directeur des programmes de TF1 a répondu que non, les téléspectateurs avaient essentiellement appelé pour manifester leur amour à tel ou tel candidat. Le journaliste étant un vrai journaliste, il en reste quelques uns dans notre grand et beau pays, il a insisté : sûr, pas de mercantilisme bien que ça y ressemble beaucoup ? Le directeur des programmes a insisté à son tour : non, non, non, c'était vraiment pour leur permettre d'exprimer leur amour pour les candidats qu'on les a laissé téléphoner.

   Ce qui est réjouissant, c'est que bientôt les mêmes bienheureux vont pouvoir voter, pardon : exprimer leur amour à l'occasion de l'élection de leur président de la république et de leurs députés. Selon des sources autorisées on envisagerait de doter les urnes d'une fente supplémentaire, semblable à celle des horodateurs de stationnement, qui permettrait aux votants de manifester leur amour de façon plus concrète (mais non mercantile). Le montant conseillé pour chaque preuve d'amour serait inversement proportionnel au quotient intellectuel de l'électeur.

   Élections piège à cons !  ( Rare sinon seul slogan objectivement positif des soixante-huitards )

   Les français sont des veaux.  ( Aphorisme attribué à Charles De Gaulle, militaire, homme politique, humoriste et philosophe français du XX
 ème siècle )


POSTFACE

    L'interlude ci-dessus été écrit début 2002. Le vrai-journaliste-il-en-reste était Daniel Schneidermann. Le salarié de TF1 était Xavier Couture passé ensuite à Canal+. À l'élection présidentielle citée un politicien accusé par la presse d'avoir piqué dans la caisse a été réélu avec plus de 80 % des suffrages.

POST-POSTFACE

    À la fin de son mandat présidentiel le politicien élu avec plus de 80 % des suffrages a été mis en examen puis condamné à deux ans de prison avec sursis. Après quelques péripéties l'émission Arrêt sur Images de Daniel Schneidermann a été supprimée par France 5, chaîne du "service public", en 2007. Quelques mois plus tard France-Inter a invité un petite étron qui se prétendait journaliste parce qu'il traînait son nez dans les slips de la faune ''people'' et qui s'est permis de se moquer du vrai-journaliste-il-en-reste.

    On vit une époque formidable.






Tous les sites de cet espace sont sans publicité, sans cookies, sans Twitter, sans Facebook, et assimilés depuis 1998.
Ils ne font appel à aucun artifice pour être référencés en tête par les moteurs de recherche. Si vous les avez aimés signalez-les à vos amis.




Site non commercial créé en 1999.
Dernière mise à jour : 2019. © Hans Fraehring
Responsable légal : Hans Fraehring

051219221019