LE CARNAVAL DE NICE

   Un camion de 19 tonnes conduit par un terroriste islamiste a foncé dans la foule venue assister sur la Promenade des Anglais de Nice au feu d'artifice du 14 juillet, faisant 84 morts et des centaines de blessés.

   Avec une remarquable indécence un politicaillon local a lancé un débat en accusant la police nationale d'avoir été en sous-effectifs sur les lieux au moment de l'attentat. Le conflit entre le ministre de l'intérieur et les politicaillons locaux a été largement et longuement relayé par les journalistes de la presse écrite et de la presse télévisée sans pourtant qu'ils citent la réalité des faits : ils suffisait de lire dans Le Canard Enchaîné et dans la version internet du magazine allemand Der Spiegel, documents à l'appui, que c'est la police municipale qui, conformément à un accord entre les autorités locales et nationale, était en charge de sécuriser tous les accès aux lieux du spectacle. Cette police municipale a négligé de barrer les accès avec des outils à sa disposition (herses, blocs de béton) se contentant de mettre des voitures en travers de la seule chaussée – il a suffit au terroriste de passer sur le large trottoir de la promenade pour aller labourer la foule. Ce sont les policiers nationaux posté toujours conformément à l'accord 400 mètres plus loin qui ont avec leurs armes à feu mis fin à la course folle du camion.

   Si le travail sérieux des vrais journalistes du Canard Enchaîné et du Spiegel avait été effectué aussi par les journaleux standards franšais ils auraient pu mettre rapidement un point final au conflit et éviter de répéter et répéter pendant des jours les prises de position souvent imbéciles des parties.

   Les chaînes télévisées dites d'information (BFMTV, I16 et LCI) ont passé en boucle pendant des jours aussi vidéos de l'attentat, témoignages des proches des victimes, commentaires sur la personnalité de l'auteur, hommages et commémorations, tout cela à grand renfort de consultants et de "spécialistes" de tel ou tel domaine. Ce déferlement a occulté des informations bien plus importantes, comme par exemple la tentative de putsch militaire en Turquie. Le massacre de Nice est évidemment horrible, mais je pense que les malheureuses victimes auraient préféré, à cette avalanche médiatique, qu'on leur foute la paix.

   Sais-tu, ami lecteur, que tu cours 600 fois plus de risques si tu es fumeur et 40 fois plus de risques si tu es non fumeur de mourir par le tabac plutôt que sous les coups d'un débile religieux (50.000 morts par an en France, dont plus de 3.000 non fumeurs, victimes passives) ? Que tu cours énormément plus de risques de te faire assassiner par un taré ivre au volant ou un crétin téléphonant en conduisant plutôt que par un terroriste ? Non, tu ne sais sans doute pas : BFMTV, I16 et LCI ne parlent quasiment jamais de ces sujets sans importance.

   On vit une époque formidable.






Tous les sites de cet espace sont sans publicité, sans cookies, sans Twitter, sans Facebook, et assimilés depuis 1998.
Ils ne font appel à aucun artifice pour être référencés en tête par les moteurs de recherche. Si vous les avez aimés signalez-les à vos amis.




Site non commercial créé en 1999.
Dernière mise à jour : 2019. © Hans Fraehring
Responsable légal : Hans Fraehring

051219221019