NOUVELLES FRONTIÈRES : S'en fout la mort

   En septembre 2002 ma compagne et moi avons acheté chez le voyagiste NOUVELLES FONTIÈRES un séjour d'une semaine à Malte, le transport devant être assuré par la compagnie aérienne Corsair propriété du voyagiste.

   L'Airbus de Corsair assurant le voyage retour est resté immobilisé plus de 20 minutes sur le tarmac de l'aéroport de La Valette, climatisation et aération coupées et portes fermées avec près de 200 passagers dans la cabine et sans que soit donné une explication. La chaleur étouffante est tellement montée que peu après le décollage un passager a eu un malaise, heureusement soigné par un autre passager médecin. À l'arrivée à Paris-Orly l'avion s'est arrêté loin du terminal où nous avons été amenés par autobus. Nos bagages n'étant toujours pas délivrés après plus d'une demi-heure d'attente, je suis allé me renseigner auprès d'une employée de l'aéroport, qui m'a expliqué qu'il y avait des difficultés pour ouvrir la porte de la soute à bagages. Cela pouvait laisser supposer que le retard au décollage avait été provoqué par des difficultés pour fermer cette porte, supposition corroborée par le fait qu'à son arrivée à Orly l'Airbus se soit garé aussi loin du terminal. Si cela était le cas il se serait donc trouvé chez Corsair des pilotes capables de faire décoller pour un vol de 2 heures un Airbus plein à craquer avec une porte de soute déficiente. Rappelons que l'ouverture, et même simplement l'entrebaillement en altitude de croisière d'une porte de soute ou autre entraîne la perte irrémédiable de l'avion.

   Dans le doute je me suis abstenu définitivement de remettre les pieds chez NOUVELLES FONTIÈRES dont j'étais pourtant l'un des premiers clients : j'achetais dès 1972 chez ce voyagiste des billets pour la Côte-d'Ivoire sur la navette Air Afrique Paris-Genève-Rome-Abidjan-Accra-Paris à moins de moitié prix. NOUVELLES FONTIÈRES n'avait alors qu'une toute petite agence à Paris et la toute première fois un de ses employés est venu m'apporter mon billet pour Abidjan à l'aéroport du Bourget une heure avant le décollage...





Tous les sites de cet espace sont sans publicité, sans cookies, sans Twitter, sans Facebook, et assimilés depuis 1998.

Ils ne font appel à aucun artifice pour être référencés en tête par les moteurs de recherche. Si vous les avez aimés signalez-les à vos amis.






Site non commercial créé en 2016.
Dernière mise à jour : 2019. © Hans Fraehring
Responsable légal : Hans Fraehring.