MICHELIN : La carte et le territoire


   Désolé Michel Houellebecq, mais :

   J'ai habité de longues années à Busset, près de Vichy. Je connais donc bien ce petit patelin. Sur mon Atlas routier et touristique France 2014 MICHELIN il y a à Busset deux cimetières , l'un (à gauche) réel, l'autre (à droite) totalement virtuel :


et le château , lui, a carrément traversé la rue pour aller s'installer en face du cimetière (réel).

   Il s'agit pourtant d'une version "corrigée". Dans une précédente version, qui a perduré pendant une quinzaine d'années au moins, le château était à la place de son ancienne métairie, qui avait évidemment pris la place du château :


tandis que le cimetière virtuel se trouvait pile à l'emplacement de la maison de mon voisin et ami qui, détail cocasse, était écrivain et historien et avait consacré une partie de son œuvre à ce Busset si allègrement massacré par MICHELIN...

   Moins drôle. En vacances dans la région de Montpellier, ma compagne et moi voulions découvrir le Grand Arc sur la rivière Lamalou, un peu au Nord de Saint-Martin-de-Londres. Nous avons donc pris, conformément à la carte de l'Atlas routier et touristique France 2014 MICHELIN, le GR 60 à partir de la D 986. Après une demi-heure de promenade, le Grand Arc n'étant toujours pas en vue bien que nous ayons largement dépassé le triangle noir l'indiquant sur la carte, nous avons fait demi-tour pensant nous être trompés de chemin. Des habitants nous ont indiqué par la suite que nous étions sur le bon chemin quand nous avons fait demi-tour à juste un peu plus d'une centaine de mètres du Grand Arc encore hors de vue. Simplement l'arc était nettement plus loin qu'indiqué sur la carte :



   Une heure plus tard nous sommes arrivés à Corconne, près de Quissac. Désireux de découvrir le Pont du Hasard nous avons garé notre voiture près de la D 45 et sommes partis à pied plein Nord comme indiqué sur l'Atlas routier et touristique France 2014 MICHELIN. Après plus d'une demi-heure de marche nous avions comme pour le Grand Arc largement dépassé le triangle noir figurant sur l'atlas, et comme pour le Grand Arc avons fait demi-tour. Passant devant la mairie sur le chemin du retour et celle-ci étant ouverte, nous avons demandé à une employée municipale comment aller au Pont du Hasard. Elle nous a très aimablement indiqué que nous avions pris la bonne direction mais que nous aurions dû poursuivre car après un passage assez périlleux le sentier aurait fini par nous conduire à notre objectif :


mais aussi qu'il y avait un accès beaucoup plus rapide et plus facile au Pont du Hasard en sortant du bourg par l'Ouest et non pas par le Nord comme indiqué sur la carte MICHELIN.

   De plus en plus fort ! Un peu plus tard dans la journée nous sommes allés au belvédère du fameux Cirque de Navacelles, à La Baume - Auriol. Nous devions ensuite rejoindre Lodève en passant par le village de Navacelles et là pas de chance, la route était barrée pour travaux à l'entrée du village. J'ai donc ouvert mon Atlas routier et touristique France 2014 MICHELIN et voici, le village de Navacelles n'existait pas, le bourg devant lequel nous nous trouvions et où nous avions dîné et passé une nuit quelques années auparavant était un village fantôme :



   J'ai alors consulté le répertoire de mon atlas :



   MICHELIN connaissait bien un Navacelles, mais dans le Gard. Celui de l'Hérault devant lequel nous nous trouvions était donc bien un village fantôme.

   Ça commençait à faire un peu beaucoup pour une même journée, et c'est là que je me suis dit que si MICHELIN était aussi négligeant dans la fabrication de ses pneus que dans l'élaboration de ses cartes il y avait lieu de s'inquiéter. Et que j'ai décidé de passer de MICHELIN au coréen HANKOOK qui est d'un bon rapport qualité/prix et pour l'instant me donne toute satisfaction.

   Cela a été la fin d'une très longue histoire d'amour puisque en 1971 déjà j'équipais mes ID-19 (pour mes cadets adolescents de moins de 74 ans : l'ID-19 était la version à boîte de vitesse mécanique de la fabuleuse "déesse", la Citroën DS-19), j'équipais donc déjà mes ID-19 de pneus MICHELIN haut de gamme bien que les bestioles auraient tenu la route chaussées de chewing-gum. J'ai continué en Afrique pour mes Pigeot-Pigeot 404 et 504, puis en France pour des Volvo et pour finir des Renault, jusqu'à Navacelles...





Tous les sites de cet espace sont sans publicité, sans cookies, sans Twitter, sans Facebook, et assimilés depuis 1998.

Ils ne font appel à aucun artifice pour être référencés en tête par les moteurs de recherche. Si vous les avez aimés signalez-les à vos amis.






Site non commercial créé en 2016.
Dernière mise à jour : 2019. © Hans Fraehring
Responsable légal : Hans Fraehring.