FRAM : Voyage au bout du risque

   En 2005 ma compagne et moi avons acheté chez le voyagiste FRAM ("Voyages à la Framçaise") un circuit d'une semaine au Maroc. La plupart des nuitées se passaient dans des hôtels FRAM, établissements se prétendant de grand luxe par leur halls d'accueil gigantesques aux lustres surdimensionnées mais dont les chambres, si elles étaient d'une propreté irréprochable, souffraient en général d'un équipement déficient : pas d'eau chaude dans l'une, pas d'eau froide dans l'autre et, beaucoup plus grave, une rampe de balcon d'une chambre au premier étage d'un hôtel de Zagora complètement descellée.

   À cause de cet hébergement aussi lamentable que prétentieux nous nous sommes juré de ne plus jamais utiliser les services de ce voyagiste. Mais en 2010 une amie (qui ne l'est plus depuis) employée d'une agence de voyage nous a juré que FRAM avait complètement changé et nous a convaincu d'acheter chez ce fournisseur un circuit d'une semaine en Sicile suivi d'un séjour d'une semaine sur place dans un hôtel FRAM évidemment.

   Le 10 septembre 2010 nous nous sommes donc présentés à 6 heures du matin, heure figurant sur notre convocation, à Roissy Charles-De-Gaulle où une employée de FRAM nous a indiqué que notre vol à destination de Palerme était retardé au motif, prétendait-elle, que l'avion prévu était arrivé la veille à Orly avec retard et n'avait plus eu l'autorisation de redécoller pour Roissy en raison de l'heure tardive, mais qu'il allait arriver sous peu. Par la même occasion nous avons appris que l'avion affrété n'était pas de la compagnie AirPostal comme prévu mais de la compagnie Air Méditerranée. Après plusieurs annonces de reports l'embarquement a été lancé vers 9H30, puis annulé avant que le premier passager soit enregistré, soit-disant en raison de problèmes informatiques. Finalement, vers 11H30, heure à laquelle nous aurions dû être rendus à Palerme, un autobus nous a emmené à quelques centaines de mètres du terminal et nous avons embarqué dans un Airbus d'un aspect pas très rassurant et dont je me suis aperçu trop tard, au vu de mes photos, qu'un au moins des pneus était sous-gonflé :



   L'avion a fini par décoller vers midi dans un bruit d'enfer, non pas celui des réacteurs mais celui d'énormes vibrations dans la partie arrière du fuselage – et, pourtant très habitué aux déplacements aériens, j'ai eu vraiment peur. Une fois le décollage et les vibrations terminés j'ai signalé le problème à un garçon de cabine. Le gamin, qui ne devait pas encore être né la première fois que je suis monté dans un Airbus, m'a affirmé de façon péremptoire que tout cela était normal pour ce type d'avion. Une dizaine de minutes plus tard le chef de cabine a expliqué qu'Air Méditerranée avait annulé un vol Nantes-Lyon (?) pour récupérer notre avion en remplacement de celui initialement prévu et immobilisé pour des raisons techniques. Un quart d'heure après le même chef de cabine est venu annoncer que pour nous dédommager des désagréments subis des passagers seraient autorisés à visiter le poste de pilotage, et aussi incroyable que cela paraisse une quarantaine de passagers ont visité le cockpit deux par deux entre Paris et Palerme.

   Pour le tour de Sicile FRAM avait affrêté auprès d'une compagnie locale bon marché un autocar dont une bonne moitié des sièges étaient branlants avec des dossiers et des accoudoirs bloqués dans des positions variées, ce qui laissait mal augurer de l'état général de l'engin et de ses organes de sécurité. Heureusement le chauffeur de la chose était bon conducteur et très prudent.

   Après le tour de Sicile nous avon séjourné une semaine dans l'hôtel FRAM de Cefalù qui rappelait malheureusement les hôtels FRAM du Maroc. Par exemple, dans l'aile Ouest, seulement deux petits ascenseurs pour desservir plus d'une cinquantaine de chambres. L'hôtel est situé en bordure immédiate de la voie de chemin de fer Palerme-Messine, ce qui n'est pas trop gênant car il passe seulement une dizaine de trains par jour. Beaucoup plus gênant était un chien enfermé dans une cage juste de l'autre côté des rails et qui hurlait au moins vingt minutes par heure du lever au coucher du soleil et parfois la nuit, incommodant les occupants de près d'une centaine de chambres et les usagers de la piscine. Lorsque j'ai demandé à la réceptionniste de faire intervenir sa direction auprès du propriétaire de la bestiole, elle m'a affirmé ne pas être au courant du problème, alors que son comptoir se trouvait à moins de trente mètres de l'origine des aboiements intempestifs. Devant mon insistance elle a proposé de nous donner une autre chambre de l'autre côté de l'hôtel, c'est-à-dire face à l'autoroute Palerme-Messine. J'ai laissé: tomber en haussant les épaules. La réceptionniste, française, était assez désagréable et par là dénotait par rapport aux employés locaux très aimables et très serviables et disponibles. Cette caractéristique, déjà notée au Maroc, semble être typique des établissements FRAM.

   Déjà échaudé par les prestations d'un autre voyagiste, NOUVELLES FRONTIÈRES, j'ai décidé de ne plus utiliser les services des agences de voyages proposant ces deux prestataires. Et me suis aperçu qu'elles les proposaient quasiment toutes. Je me suis donc rabattu sur Internet et achète désormais mes vols et dans la foulée mes réservations d'hôtels et le cas échéant de voitures de location directement par internet auprès de grandes compagnies comme Lufthansa ou Air France. C'est généralement à peine plus cher – seul inconvénients : il n'y a souvent pas de vols directs, ainsi pour aller récemment de Lyon à Edimbourg avec la Lufthansa j'ai du effectuer une correspondance à Francfort. Mais confort et surtout sécurité sont au rendez-vous.

pour aller à la page NOUVELLES FRONTIÈRES : S'en fout la mort

pour aller à la page AIR MÉDITERRANÉE : Sécurité ? Vous avez dit sécurité ?
La page AIR MÉDITERRANÉE : Sécurité ? Vous avez dit sécurité ? contient une partie des éléments de la présente page.




Tous les sites de cet espace sont sans publicité, sans cookies, sans Twitter, sans Facebook, et assimilés depuis 1998.

Ils ne font appel à aucun artifice pour être référencés en tête par les moteurs de recherche. Si vous les avez aimés signalez-les à vos amis.






Site non commercial créé en 2016.
Dernière mise à jour : 2019. © Hans Fraehring
Responsable légal : Hans Fraehring.