Un jour comme les autres

PPDA (en clôture d’un journal de 20 heures de TF1). – Je vous rappelle la principale information de ce journal : le pitbull qui a grièvement blessé un enfant le mois dernier devra être euthanasié.

Je te jure, ami lecteur amie lectrice, il l’a dit, il a osé le dire, sans doute pas exactement avec ces mots, je ne vais quand même pas me farcir toutes les bandes des journaux de 20 H de TF1 pour retrouver les termes exacts, mais en substance il l’a dit : principale information. Et quelques millions de légumes l’ont vu et écouté sans broncher. Tu en faisais partie, peut-être ?

Je crois que c’était en 1998. Un jour ou plusieurs milliers de femmes ont été violées et égorgées, où plusieurs dizaines de milliers d’enfants sont morts de faim, énormément d’adultes aussi, un jour comme les autres, quoi !

D’accord, ma puce, d’accord. On ne va pas te montrer un sexe de jeune fille fraîchement défoncé, un cou bien sanguinolent et un tas d’os et de peau couvert de mouches vertes, noires et bleues à l’heure où tu lapes ton dîner, ça pourrait te faire gerber sur ton surgelé ou ton cassoulet en boîte et ce serait très mauvais pour l’audimat.

Comment ? Tu ne regardes jamais le journal de 20 H de TF1 et d’ailleurs le soir du pitbull tu n’as regardé que la météo du week-end sur Arte. Ah bon. Alors je te fais mes excuses, ami lecteur amie lectrice, cet interlude ne te concerne pas. Rassure-toi, il y en a plein d’autres dans ces interludes. Tu finiras bien par te sentir concerné, mon frère ma sœur, par l'époque formidable que tu vis.







Site non commercial créé en 1999. © Hans Fraehring et ceux des œuvres phot­ogra­phiées. Responsable légal : Hans Fraehring. Tous les sites de cet espace sont sans publicité, sans cookies, sans Twitter, sans Facebook et assimilés depuis 1998. Ils ne font appel à aucun artifice pour être référencés en tête par les moteurs de recherche. Si vous les avez aimés signalez les à vos amis.