Interlude pataphysique   Arrêtons de nourrir nos skieurs avec des organismes génétiquement modifiés

Les loups font de grands dégâts dans les troupeaux de moutons et de brebis des Alpes et du Jura, imités dans les Pyrénées par les ours.

Pour les ours je ne sais pas, mais les loups, Grands Ancêtres de nos chiens, doivent être faciles à dresser. Alors faisons d'une pierre deux coups : dressons les loups à manger des skieurs plutôt que des brebis.

Élémentaire, non ?



Péesse :

Un visiteur m'écrit pour me dire qu'il est proprement scandaleux de faire boulotter par des loups innocents des skieurs nourris aux aliments artificiels et aux organismes génétiquement modifiés. Ce visiteur a raison.

Il y a donc lieu, préalablement au dressage des loups, de faire fermer administrativement tous les fastoods et supermarchés distants de moins de 30 kilomètres d'une station de sports d'hiver. Accessoirement on mettra fin à l'élevage en batterie des skieurs en faisant sauter ces barres de béton qui gangrènent nos pâturages et dans lesquelles les pauvres bestioles sont entassées à jusqu'à huit par chambrée, promiscuité propice aux excés d'alcool et de sexe préjudiciables à la qualité de la viande : un bon skieur est un skieur élevé en plein air.

J'espère mon visiteur satisfait par ces ajouts tardifs mais néanmoins élémentaires.








Site non commercial créé en 1999. © Hans Fraehring et ceux des œuvres phot­ogra­phiées. Responsable légal : Hans Fraehring. Tous les sites de cet espace sont sans publicité, sans cookies, sans Twitter, sans Facebook et assimilés depuis 1998. Ils ne font appel à aucun artifice pour être référencés en tête par les moteurs de recherche. Si vous les avez aimés signalez les à vos amis.