BOBOS ET CI-DEVANTS

( Page créée le 29 mai 2008 )

   On peut vouer beaucoup d'admiration à quelqu'un dont on ne partage pas toutes les valeurs, pourvu que ce soit un grand honnête homme.


  L'académicien Jacques de Bourbon Busset a été un grand scientifique et un grand économiste, je n'ai été qu'un ingénieur ordinaire et un bon conseiller en gestion.

  Je suis agnostique, il était chrétien. Un vrai, de ceux qui agissent et au besoin se battent : il a présidé le Secours Catholique et la Croix-Rouge française.

  Jacques de Bourbon Busset s'est défini comme un anarchiste fidèle. Pour ma part, après avoir fait un tour de piste au parti communiste il y a un peu plus de quarante ans et un autre au parti socialiste il y a un peu plus de vingt ans, je me définirais plutôt comme un anarchiste d'extrême-centre. Sur ce plan nos valeurs ne sont peut-être pas si étrangères.

  En 1956 Jacques de Bourbon Busset a demandé sa mise en disponibilité de tous ses mandats pour pouvoir écrire en toute indépendance : c'était un homme libre et d'honneur.

  Il a dit :


  '' La démocratie, ce n'est pas de pousser n'importe qui à contester n'importe quoi, c'est de mettre en mesure n'importe qui d'accéder au niveau supérieur. ''

  C'est-à-dire que la démocratie n'est pas concevable sans vraie formation préalable. Il a dit cela en 1966, soit bien avant le ''Élections piège à cons'' des étudiants de 1968 qui avaient compris un peu tard.

  Quand je vois les bobos caviars que sont devenus nombre de soixante-huitards attardés alors boutonneux et trotkystes et qui aujourd'hui se remplissent les poches en invoquant les Grands Principes Républicains de la révolution bien bourgeoise de 1789, alors je me dis que les ci-devants avaient quand même plus de gueule. Les ci-devants avaient gagné le pouvoir par l'épée et le cul, comme me l'a dit un jour lapidairement un ami au sang bleu. Nos bobos contemporains ne gagnent que leur croûte, par la démagogie et en baffrant à tous les râteliers. C'est nettement moins honorable. Ce n'est pas honorable du tout.

  J'ai dit dans un de mes propos que Busset deviendra sans doute un jour un nom commun. Heureusement, grâce à Jacques de Bourbon Busset cela restera aussi un nom propre.

  Jacques de Bourbon Busset était un grand honnête homme.

  Il en faudrait beaucoup d'autres comme lui.

  À Busset comme ailleurs.




Tous les sites de cet espace sont sans publicité, sans cookies, sans Twitter, sans Facebook, et assimilés depuis 1998.

Ils ne font appel à aucun artifice pour être référencés en tête par les moteurs de recherche. Si vous les avez aimés signalez-les à vos amis.






Site non commercial d'information et d'actions citoyennes créé en 2008.
Dernière mise à jour du contenu : 2008 sauf page d'accueil et de présentation
© Hans Fraehring et pour son involontaire mais savoureuse contribution Michel Aurambout
Hans Fraehring, responsable légal de ce site, a été condamné en tant que tel en 2008 sur plainte de Michel Aurambout, alors maire de Busset et (alors) membre de la majorité de gauche de la communauté de communes Vichy Val d'Allier (voir page d'accueil)