CARNETS DU DOCTEUR FISCHBACH


  Je me suis rassis dans le lit. Nous venions de faire l'amour mais je n'étais pas très content de moi. Bien que ma réserve de bûches fût presque épuisée j'avais allumé une grande flambée et, à cause de la lueur vacillante de la cheminée qui me rappelait mon stock de bois, je n'avais pas été vraiment à mon affaire. Simone vint poser sa tête sur mes cuisses et demanda :

  — Raconte-moi une histoire.

  Je réfléchis un instant en contemplant son beau corps mûr puis dis :

  — Rose de sable.

  — C'est le titre de l'histoire où c'est moi que tu appelles ainsi ?

  — C'est le titre de l'histoire :



ROSE DE SABLE

  — Souviens-toi, dit le Renard, on n'aime vraiment qu'avec le cœur.

  — Ne sais-tu donc pas que mon cœur est mort ? dit le Petit Prince, qui croissait en âge et en sagesse.

  — Vous ne pourriez pas penser un peu à moi, au lieu de vous raconter vos vies ? cria la Rose qui se desséchait dans son désert.

  Le Renard leva une patte avec philosophie et s'apprêta à la compisser, mais :

  — Arrête ! dit le Petit Prince. Tu sais combien elle est sentimentale.

  Il s'agenouilla et dessina dans le sable un arrosoir plein d'eau fraîche.

  — Merci, amour, dit la Rose.

  Puis elle mourut de soif.

  — Tu l'as tuée ! dit le Renard.

  Mais le Petit Prince ne l'écoutait plus : toujours à genoux, il se dessinait dans le sable une rose très parfumée.



  — Elle est horrible, ton histoire, dit Simone. Ton titre laissait attendre quelque chose de plus poétique !

  — Bon. Eh bien changeons le titre. Que dirais-tu de ''LE VOL MIGRATOIRE DES ENCLUMES BLEUES'' ? Ainsi tu auras deux histoires.

  — Comment ça ?

  — D'un côté tu auras mon histoire de la rose de sable et de l'autre ton fantasme sur la migration des enclumes bleues.

  — Idiot ! Et puis les enclumes, je les préfère vertes.

  — Va pour des enclumes vertes...

  Baignée par la chevelure blonde de Simone, ma queue se réveillait. On a refait l'amour et cette fois ce fut tout à fait satisfaisant.






Tous les sites de cet espace sont sans publicité, sans cookies, sans Twitter, sans Facebook, et assimilés depuis 1998.

Ils ne font appel à aucun artifice pour être référencés en tête par les moteurs de recherche. Si vous les avez aimés signalez-les à vos amis.






Site non commercial créé en 2014.
Dernière mise à jour : 2019. © Hans Fraehring
Responsable légal : Hans Fraehring