Selon le Bureau International du Travail et d'autres organismes du même ordre, l'ouvrier français est plus productif que l'ouvrier allemand. Contrairement à ce que l'on pense communément il coûte, toutes charges comprises, moins cher que l'ouvrier allemand. Son nombre réel d'heures de travail annuelles est supérieur à celui de son homologue allemand. L'âge réel (qui n'est pas l'âge légal) de départ à la retraite est sensiblement le même dans le deux pays. Pourtant, alors que l'excédant commercial allemand est tellement énorme qu'il commence à poser problème (au point que le grand magazine Der Spiegel a consacré récemment sa page de titre au sujet), le déficit commercial français est lui abyssal. Cherchez l'erreur !

   Voici deux exemples pour mettre sur la voie d'une explication. Je suis propriétaire d'un vieux Renault Kangoo de 1999. Depuis 1999 son hayon latéral grince horriblement, et après de nombreuses tentatives vaines j'ai renoncé à le faire réparer. Mon Kangoo sort de l'usine de Valenciennes, Valenciennes où se trouve aussi une usine Toyota fabriquant des voitures réputée parmi les plus fiables du monde. Y aurait-il des ouvriers valenciennois nuls comme des mouches et des ouvriers valenciennois surdoués – ou tout simplement de très mauvais cadres chez Renault et de très bon cadres chez Toyota ? Deuxième exemple. Il y a quelques temps un de mes amis cadre technique dans une très grande entreprise française à vocation de service public prend sa retraite. Avec son supérieur, directeur régional, il interviewe des candidats à sa succession et quand le directeur porte son choix sur l'un d'eux mon ami objecte textuellement : «Pourquoi tu prends celui-là ? C'est le plus con !». Et le directeur répond tout aussi textuellement : «Justement, celui-là ne me fera pas chier».

   Mon explication du déficit commercial abyssal français est lapidaire : un trop grand nombre d'entreprises françaises produisent de la merde et la merde ne se vend pas à l'étranger. Les économistes, politiciens et journalistes nationaux, aveuglés par leur chauvinisme congénital, trouvent un tas de bonnes excuses plus ou moins farfelues, la plus répandue étant qu'il faut diminuer les charges sociales pour rendre nos produits plus compétitifs à l'international, alors que c'est le nombre de cadres incompétents mais sûrs d'eux qu'il faudrait diminuer. Et qu'il faudrait restaurer l'esprit maison, source de qualité (et encore présent dans la plupart des PME françaises malheureusement moins encouragées, soutenues et aidées que leurs homologues allemandes et par conséquent beaucoup moins nombreuses), esprit maison qui passe obligatoirement par le respect des travailleurs productifs.

   Après les très mauvaises expériences que j'ai faites avec certains produits français mais aussi certains étrangers, j'ai décidé de créer ce site pour votre information : il donne des descriptions détaillées de ces expériences désastreuses pour que vous n'ayez pas vous aussi à les faire. Il est évident que je n'achète plus, sauf cas de force majeure, les produits ou services de ces marques malgré pour certaines des décennies de fidélité – et même si d'autres produits de ces marques semblent de qualité : la confiance n'y est plus. Vous, vous faites bien sûr ce que vous voulez : ce site n'est pas un appel aux boycotts...

Cliquez sur un bouton
pour aller à la page concernée


      AIR MÉDITERRANÉE ( Sécurité ? Vous avez dit sécurité ? )      Mise en faillite en 2016
      CORSAIR ( voir NOUVELLES FRONTIÈRES )
      FRAM ( Voyage au bout du risque )
      GÉMO ( Aller pisser avec un tournevis )   Page en construction
      LIDL ( SILVERCREST : ne coupez pas ! )
      MICHELIN ( La carte et le territoire )
      NOUVELLES FRONTIÈRES ( S'en fout la mort )
      SIGMA-TAU ( LEVOCARNIL : Soigner son cancer avec une pince multiprise )   Page en construction
      WIKO ( Smartphone UFEEL LITE : l'attrape-nigauds )



CE SITE EST EN COURS DE CONSTRUCTION
ET S'ENRICHIRA PROGRESSIVEMENT DE
NOMBREUSES AUTRES MARQUES


Pour raison de santé de l'auteur de ce site
cette construction sera peut-être très lente.




HF 2017